A dissoudre

29 juin 2015

A l'entendre, on s'était dit après tout, tous comptes faits, pourquoi pas. Il serait le garant d'une France apaisée. Enfin, c'est ce qu'il avait promis en tant que  candidat à la Présidentielle de 2012. Tout a bien changé depuis. Les débordements liés à la manifestation des taxis  a montré que sur ce sujet comme sur bien d'autres, le locataire de l’Élysée n'aura été que le champion de la France à baiser.
Dominique Bré

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau