Vendanges 2011 - 2

Retour page précédente

   Lundi 29 août 2011

 Fog5ème jour de vendanges

   Brouillard sur le pont de Saâcy
Dans la vallée de la Marne, une belle journée s’annonce souvent après la pluie par un bon « fog », avec le soleil à travers, c’est magnifique !

Après le dimanche de repos, il manque deux ou trois personnes : Alexis a dû se perdre dans le brouillard, Isabelle a des problèmes importants de maison et d’enfants. Ah ! Une petite nouvelle se pointe : bienvenue au club des coupeurs de raisins. Ce matin, Aymeric qui plaisantait avec les vendangeurs est parti avec son tracteur dans la mauvaise direction, hep ! Téléphone portable en action, demi-tour !

Minako et Mimi

 Minako
Notre amie japonaise, qui a subi le terrible tremblement de terre de Tokyo, est arrivée les bras chargés de cadeaux pour nous, Aymeric et sa petite famille. Saviez-vous qu’on pouvait mettre des petites parcelles d’or pur dans une bouteille de saké ? C’est joli et un peu futile, mais bon ! Savez-vous encore que « tchin tchin » en japonais pourrait se traduire en français par « testicule-testicule » ?
Apprenez qu’on ne se mouche pas devant un japonais, qu’un japonais attende toujours qu’on le serve… nous avons encore tant à apprendre !
Minako est vraiment très serviable et dévouée : quand elle termine une tâche, elle vient vers nous et nous demande : « next ? » (la suite ?)
A midi, nous, Claude et Mimi, nous avons un rendez-vous de longue date à l’hôpital de Meaux, j’explique à Minako dans mon anglais de fin de 6ème la situation. Heureusement, Rolande (85 ans) viendra donner un coup de main pour épauler Minako. Minako parle un peu français et garde sur elle un traducteur électronique, Rolande parlera sans doute un peu le langage des signes !

 La nounou
Cette après-midi les anciens ne seront pas rentrés de l’hôpital et les 3 filles d’Aymeric et Karine sont à garder ! Minako est là mais elle sera vite en difficulté s’il y a un problème à cause de la langue. Heureusement l’amie Patricia arrive à la rescousse en annulant un rendez-vous qu’elle avait cet après-midi, merci à elle !

 Le saviez-vous ?
On doit à Dom Pérignon la maîtrise de la seconde fermentation du Champagne et c’est aussi lui qui eut l’idée d’assembler différents crus pour obtenir un vin équilibré comme on le connaît aujourd’hui.

 Mardi 30 et Mercredi 31 août 2011

 6ème et 7ème jours de vendanges

 

Soleil et cailloux
La vendange continue dans la bonne humeur. Les dos commencent à se faire sentir et parfois les genoux. Plusieurs vendangeurs ont compris l’intérêt d’avoir des genouillères, bien pratiques dans des terrains parfois caillouteux. Le soleil de son côté a fait son œuvre : les dos pèlent et certains visages sont bien rouges entre l’effort et le coup de soleil.

 Nos amis portugais
Il sont venus encore plus nombreux encore cette année, car notre président du pressoir, jean-Michel Leredde a vu son exploitation s’agrandir après le départ en retraite d’Yves Cottray. Toujours la fameuse ligne de cars « Cabanelas-Crouttes » qui relie à cette saison le village des olives au village du raisin ! Et l’ami Antonio, qui vient avec son frère Oskar et d’autres amis, « tailler la bavette », avec toujours la bouteille de Porto à la main, une amitié qui court sur trois générations…

Massages asiatiques
Minako, qui a plus d’une corde à son arc (martial), masse quelques dos et quelques pieds pour le plus grand plaisir de nos vendangeurs. A partir du pied, elle voit tout de suite où siègent les organes déficients : qui est en bonne santé, qui l’est moins. Emmanuelle pousse des cris terribles, Minako me l’expliquera après coup : attention à la cigarette, aux petits excès… en revanche, Chloé est en parfaite forme : c’est aussi une grande sportive à la vie très saine, nous n’en sommes pas étonnés.

L’école du cirque
Chloé, qui est venue faire les vendanges il y a bien une quinzaine d’année travaille en ce moment à l’école nationale du cirque de Châlons-en-Champagne, où elle s’occupe de filmer les artistes. Elle montre à chacun comment se détendre, comment s’assouplir, ce n’est pas du luxe !
Nous nous rappelons avec plaisir, la fois où elle nous avait fait une démonstration de jonglage avec des torches enflammées ! Et lorsque nous avions réuni un petit orchestre avec violoncelles, guitare et accordéon… souvenirs de bons moments en temps de vendanges.
Nous irons voir le spectacle qu’elle enregistre à Châlons.

 Un bébé populaire
Pour Mia, la toute petite dernière d’Aymeric et Karine, c’est la première vendange ! La petite est passée de bras en bras, avec de préférence de jeunes bras féminins mais aussi dans ceux de Marco qui était tout heureux que la maman lui confie son petit trésor ! Marco, qui a eu la visite de sa famille et de sa grande fille qui habite maintenant avec lui. Marco, deuxième année aux « fortes terres », heureux d’être avec nous (c’est réciproque) en attendant des perspectives de logement et de travail durable, ce n’est pas facile par les temps qui courent. Mais, aussi incroyable que cela puisse paraître, plusieurs vendangeurs novices n’ont même pas vu qu’il avait une main invalide. Ca, c’est de l’intégration !

 Le saviez-vous ?
Un problème qui fut longtemps non réglé : la « casse » des bouteilles à cause de la fermentation. C’est grâce aux recherches d’un pharmacien de Châlons-en-Champagne qui fit la relation entre sucre et fermentation qu’on réduisit ce phénomène. Louis Pasteur compléta plus tard ces travaux sur les ferments et les troubles des vins.

  Jeudi 1er septembre
Vendanges 2011

 8ème jour des vendanges

 On ne joue pas !
Dernière montée, dernière demi-journée et c’est fait ! Les vendanges sont terminées. Il fait bien chaud et Karine demande à l’équipe si tout le monde est d’accord pour faire un petit peu de rab pour aller à la quantité de raisin désirée : c’est ok, on finira vers 13 h aujourd’hui. Et dans la bonne humeur.

Mais les derniers rangs sont difficiles, bien que l’atmosphère se détende et quelques petits grapillons volent, c’est coutumier. Mais attention, on ne joue pas avec le produit du travail de l’année, même s’il faut en laisser, question de principe, question de respect pour ceux qui ont œuvré toute l’année dans les « galipes » !
Puis des bouquets viennent décorer les véhicules et le tracteur et on rentre à la maison en klaxonnant et en poussant des cris de joie, on fera cette année un petit tour du village.

Le podium à l’envers
C’est le dernier repas puis on met un peu de musique (merci Maï) puis c’est le moment de boire un ou deux coups de Champagne avec la tarte et… chez nous, on fait traditionnellement le « podium à l’envers »

AÏe ! massage ! Voici ma petite présentation des nommés et des élus :
Emmanuelle et Maï : « ont accumulé quelques points l’une et l’autre dans diverses affaires de vêtements ou objets égarés mais toujours retrouvés, malheureusement pour elles rien d’assez important pour mériter de figurer sur le podium. »
Karine : « Karine, Karine… allo ? Excusez-moi, mon téléphone… mes respects monsieur…. Oui …. Oui …. Bien évidemment…. D’accord ! On me dit qu’il s’agit probablement d’une erreur d’impression : donc, rien pour Karine. »
Hugo « quelques point accumulés pour avoir demandé 3700 fois si on avait le droit de mettre du blanc dans le noir et pour avoir provoqué un début d’extinction de voix chez Stéphanie à force de lui répéter : « Hugues ! Panier ! » mais paLa payes de podium pour lui, une consultation chez Audikat s’impose.
Aymeric : Juste une petite erreur, un main de rigolade où il est parti dans la mauvaise direction avec le tracteur… et toujours par erreur quand il a fait des bisous par téléphone à Denis : ne mérite pas le podium . »
Denis : « de son propre aveu, mais que ne ferait on pas pour mériter le podium ? Denis s’est « encrouillé » comme on dit ici avec le Berlingo et le chenillard, alors que tout le monde était parti et qu’il se retrouvait tout seul ! Donc, de justesse, accède à la 3ème marche du podium. »
Olivier : «pour avoir acheté un météo-réveil ; le météo-réveil fonctionne de la façon suivante : en cas de très mauvais temps, il ne vous réveille pas, mais mieux : il a un effet hypnotique sur l’esprit du dormeur qu’il plonge dans un sommeil profond pour le réveiller sur le coup de midi : deuxième marche du podium ! »

Le podium   C’est Alexis, cette année, qui a l’honneur de gravir la 1ère marche du podium. Je passe sur l’épisode du paquet de cigarettes : « Karine, j’ai perdu mon paquet presque neuf en haut des « Bellevues » (une pièce bien longue et bien loin), est-ce que tu peux m’emmener en voiture pour le chercher ? » : Ca donne quand même quelques points. Puis, le matin où il est arrivé en retard et restait dans la cour sans se manifester : « C’était pour pas déranger ». Pas mal ! Enfin, l’exploit qui hausse le niveau de la compétition et écrase la concurrence : Alexis ce matin a été poussé dans un fossé par un automobiliste joueur et la SNCF juste après (encore un complot international, savez-vous que SNCF veut dire aussi : « Société Nocive Contre les Français en vélo » ? Bref, la SNCF a fait exprès d’abaisser le passage à niveau et de le maintenir pour aggraver son retard. Le pompon : Alexis depuis 8 jours roule avec les deux pneus à plat. Je vous demande une ovation !!!

 Un dernier mot : tout ça c’est de la rigolade, en fait, j’ai eu beaucoup de mal cette année à trouver des arguments. Félicitations à tous pour le travail accompli ! Merci de votre attention !

Le saviez-vous ?

Le vignoble champenois s’étend sur 5 départements, principalement dans la Marne, l’Aisne et l’Aube mais également et de manière très marginale en Seine-et-Marne et en Haute Marne.

 

 Eh bien voilà, comme dit Mimi : « une bonne chose de faite ! », les vendanges 2011 sont terminées, des péripéties comme d’habitude mais… tout est bien qui finit bien et la récolte fut bonne et de bonne qualité ! A l’année prochaine !

 Claude DAVID
Crédits photos : Claude David

Commentaires (4)

1. marine 24/10/2011

Pour ma premiere annee des vendanges j ai beaucoup apprecie l ambiance et l equipe! meme si certains jour etait difficile enfin fatiguant!
merci pour tout!! J espere que tout le monde se portent bien...

2. Chloe 17/10/2011

Good memories!!! J'espère que notre amie Minako a bien profité de la fin de son séjour en france... et que tous les Croutards (ou crouteux...ou croutons, comme vous voulez) sont en pleine forme....et se préparent pour les vendanges 2012!!!

3. nathy 17/10/2011

merci pour ce récit , drole et sympa. tous les ans on voit voit dans les vignes sans imaginer les difficultés que cette organisation peut déclancher.
au passage : j'ai des jours de libre dans la semaine et meme si je n'ai pas la santé pour faire des vendanges, je peux dépanner en jouant un peu les nounous. que ce soient avec Luane et Naomi qui sont très sages ou avec d'autres. je peux aussi faire un peu le chauffeur en cas de problème. Aymeric, je te dois bien ça....

4. Aymeric 13/10/2011

Une bonne équipe cette année !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau