La tête en friche de Jean Becker

11 juin 2010

Ah ! Quelle belle histoire ! Et quel beau personnage ! le Mammouth-Depardieu s'est transformé en Germain-bon gars. « C'est lui le plus gentil » dit Mauranne derrière son bar. Il est gentil et tendre, tout comme la vieille dame qu'il rencontre, jouée par Gisèle Casadessus (92 ans). A priori, tous les sépare et les oppose, l'âge, le milieu, la culture. Et pourtant ces deux là ont des affinités, la même sensibilité, la même poésie, une intelligence de bon aloi, celle qui donne le goût des autres. On reconnaît bien la patte de Jean Becker qui nous a enchanté déjà avec ses « enfants du marais » ou dans « l'été meurtrier » et la poésie teintée d'humour de J.L. Dabadie. Depardieu est bouleversant et peut-être le personnage qu'il campe lui ressemble : baigné dans un milieu très modeste d'où il se sera extirpé. Aussi grand qu'un Gabin (que fit tourner Jacques Becker, le père de Jean), ou un Bourvil, dans leurs meilleurs rôles, par la puissance d'émotion qu'il est capable de dégager.

Claude et Michèle DAVID

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau