Un acte de désœuvrement

Un acte de désœuvrement (suite et fin)

 Le vieux papier récupéré dans la commune de la Chapelle Monthodon en faveur des enfants de l’école primaire de Condé en Brie est convoyé vers l’usine Greenfield de Château-Thierry par un villageois. Ce dernier utilise son véhicule personnel sans demander une quelconque contrepartie à qui que ce soit. Du bénévolat pur et dur ! Grâce à l’action d’un administré, deux des trois adolescents ayant participé à l’allumage du barbecue viennent d’aider cet odonien à charger des kilos de papier dans sa voiture. Cerise sur le gâteau : la mère de l’un des ados était également présente pour surveiller le bon déroulement des opérations. «La prochaine fois, ils balaieront les rues !» a-t-elle déclaré. Ce serait mieux si il n'y avait pas de prochaine fois.
D.B

19 janvier 2014

A La Chapelle Monthodon, aussi, on récupère le vieux papier pour les élèves de l’école primaire de Condé en Brie. La revente de celui-ci à l'usine Greenfield de Château-Thierry a permis récemment d'acheter un rétroprojecteur et 2 appareils photo pour les enfants. Avant leur départ vers l’usine, journaux, magazines, pub sont stockés dans un congélateur réformé sous l’ancien préau de l’école du village.

Samedi après-midi, trois adolescents dont deux odoniens âgés d’une quinzaine d’années ont transféré du papier de l’appareil vers un barbecue situé tout proche, non pas pour le décongeler, mais pour y mettre le feu. «Ben alors, qu’est ce que vous voulez qu’on fasse ? Y a rien à La Chapelle Monthodon. On s’emmerde» a répondu l’un des ados. Des détritus ont été également trouvés sur le mur et dans l'enceinte de la cour. «Ça vous gêne ?» a-t-il poursuivi. Du vandalisme avait été perpétré par ces mêmes jeunes à cet endroit, lors des vacances de la Toussaint 2013. Il y a vraiment des coups de pied au cul qui se perdent, non pas à destination des mômes, mais à destination des parents.
Dominique Bré

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau